La culture du chanvre est-elle écologique ?

plante feuille cannabis culture

Le chanvre est une plante très ancienne que l’homme utilise depuis des milliers d’années. On l’appelle également cannabis ou marijuana dans le monde entier. À cause du tétrahydrocannabinol (THC), à l’instar du cannabidiol (CBD), le chanvre souffre régulièrement d’une mauvaise réputation. Pourtant, cette plante possède de nombreuses qualités.

Quels sont les atouts de la culture du chanvre ?

Il est important de préciser que la culture du chanvre fait partie des exploitations agricoles les plus respectueuses de l’environnement. En effet, cela se traduit par une consommation d’eau moins importante que les autres cultures, comme le coton par exemple. Pour un kilogramme de coton, il faut utiliser au minimum 5 200 litres d’eau en moyenne. Alors que pour un kilogramme de fibres de chanvre, sa consommation est évaluée aux alentours de 300 à 500 litres d’eau. C’est pourquoi le marché des produits à base de chanvre, comme le CBD, est très rentable. Il existe de nombreux professionnels du chanvre qui permettent d’acheter, par exemple, des inflorescences de cannabis contenant très peu de THC.

Cela n’est pas tout, le chanvre cultivé n’a pas besoin d’être aspergé de pesticides ni d’autres produits chimiques. Cela s’explique par la vitesse du développement de la pousse, tout comme la densité de sa culture avec ses nombreuses tiges et feuilles, pour que le chanvre soit un désherbant naturel. De plus, le chanvre ne nécessite que très peu, voire pas du tout, d’intervention de l’homme dès lors que les semis ont été plantés jusqu’à sa récolte. C’est un avantage pour les producteurs de chanvres, car ils n’ont pas besoin d’investir dans des machines d’entretien pour les parcelles cultivées et il n’y a pas besoin de faire appel à de nombreuses personnes pour l’entretenir.

Le chanvre, un réel espace de biodiversité

Il faut savoir que les racines du chanvre font bénéficier le sol de nombreux éléments nutritifs indispensables pour qu’il soit de qualité. Ainsi, le sol est ameubli grâce aux racines en pivot du chanvre et à sa densité. Cette densité combinée à la hauteur des pieds du chanvre, allant jusqu’à trois mètres de haut, fait de sa culture un véritable espace pour la biodiversité. De nombreuses espèces d’insectes, et même certains animaux, peuvent trouver refuge dans cette densité de culture afin d’être à l’abri des prédateurs qui rôdent.

À quoi sert le chanvre au niveau industriel ?

Avec ses nombreux atouts écologiques, le chanvre a toujours été apprécié par les hommes. Il n’était pas illogique que de nombreux secteurs dans l’industrie se penchent sur les qualités du chanvre. Celui-ci, depuis sa découverte, a été utilisé principalement pour la confection de textiles. Ayant une fibre très résistante, le chanvre permet de fabriquer des textiles de qualité, d’une forte solidité et très résistants. Mais le processus d’extraction de cette fibre résistante est très compliqué, c’est pourquoi les vêtements à base de chanvre sont souvent additionnés à du coton. Les ficelles et cordages font aussi partie des nombreux textiles qu’il est possible de fabriquer grâce à la résistance de sa fibre. Il faut savoir que depuis peu, le chanvre intéresse aussi les professionnels du bâtiment.

Par exemple, la création d’une laine de chanvre permet d’être utilisé comme un isolant et celui-ci fait beaucoup parlé de lui dans ce milieu. En effet, la laine de chanvre est plus légère qu’un isolant classique, plus économique et elle est recyclable. De cette façon, les constructeurs de logements neufs ne jurent que par ce nouvel isolant au chanvre. Il est également possible de fabriquer du mortier et du béton à base de chanvre grâce à la partie intérieure rigide de la tige du chanvre, appelée chènevotte. Ceux-ci, grâce au chanvre, disposent de caractéristiques plus intéressantes comme des performances thermiques et énergétiques innovantes dans le milieu du bâtiment.