Ce qu’il faut savoir avec la construction d’une maison sur pilotis

Maison sur pilotis

Les constructions de maisons sur pilotis ont le vent en poupe ces dernières années. Mais avant d’envisager de faire construire ce type d’habitation, il convient de connaître certaines choses sur cette bâtisse originale. La maison sur pilotis est-elle plus chère ? Existe-t-il une législation particulière sur ce type de construction ?

La maison sur pilotis de plus en plus fréquente

La construction sur pilotis est très fréquente sur le continent Asiatique aux abords des rivières, voir directement implantée dans les eaux. La maison sur pilotis s’adapte parfaitement aux zones humides et là où les conditions climatiques provoquent régulièrement une montée des eaux. Celle-ci permet d’éviter une dégradation accélérée des fondations de la bâtisse. Mais, depuis quelque temps, elle est devenue incontournable en France.

La maison sur pilotis la construction tout-terrain

Les constructions surélevées présentent l’avantage de pouvoir s’adapter à de multiples terrains différents. Ainsi, il est possible de construire une habitation sur les eaux ou à proximité directe d’un fleuve sans craindre la moindre inondation.

La maison sur pilotis s’adapte également aux sols mous et marécageux à condition que les fondations soient fixées sur la partie inférieure la plus solide. Le fait de construire en hauteur permet d’isoler la maison des nuisibles et autres animaux pouvant résider sur place.

Le fait que la maison sur pilotis soit montée à près de quatre mètres de haut offre un panorama fantastique sur la nature environnante, non accessible à une maison traditionnelle. Le simple fait de vivre en hauteur permet également de se sentir coupé du monde environnant.

Comment construire une maison sur pilotis

Pour entreprendre une construction sur pilotis, il faut bien entendu faire une étude du sol au préalable et utiliser du bois traité afin qu’il résiste à la présence permanente d’humidité. Si vous envisagez une construction en acier plus robuste lors de l’enfouissement des fondations dans le sol, sachez que ce matériau nécessite également un entretien régulier afin qu’il soit durable.

Les ossatures en acier ou en béton permettent des créations plus originales vous permettant de concevoir plus facilement une maison qui sorte de l’ordinaire.

Combien coûte une construction sur pilotis ?

Quand on fait construire sa maison, le coût final d’investissement joue une part importante dans le choix du type de construction. La maison sur pilotis présente un intérêt, le tarif de cette construction est moins élevé qu’une maison classique.

Le fait de ne pas devoir couler de fondation en béton permet de réduire le coût de la construction. Vous pourrez ainsi réaliser des économies intéressantes en optant pour la maison sur pilotis, les tarifs moyens proposés oscillent entre 800 et 1000 euros du mètre carré.

Une construction plus écologique

La maison sur pilotis présente l’intérêt d’être de respecter la nature et s’intègre davantage dans son environnement. Le fait d’utiliser des matériaux nobles tel que le bois font de ce type de construction un modèle plus écologique et en accord avec la nature aux alentours.

Existe-t-il une réglementation avec les constructions sur pilotis ?

Si vous envisagez une petite construction sur pilotis inférieure à 40 m² au sol et ne dépassant pas 12 mètres de haut, vous devez vous référer auprès du PLU de la commune du lieu de construction et faire une déclaration de travaux. Dans le cas contraire vous devrez comme toute construction traditionnelle faire une demande de permis de construire.

Les avantages et les inconvénients de la maison sur pilotis

Quels sont les avantages de la construction sur pilotis ?

  • Le prix de la construction est moins élevé.
  • Construire en hauteur permet d’aménager à sa guise le volume sous le plancher.
  • Construction qui s’adapte à tous les terrains.
  • Sécurisation de la bâtisse lors des inondations.

Quels sont les inconvénients d’une maison sur pilotis ?

  • Nécessite d’isoler plus les planchers afin de limiter les déperditions par le sol.
  • Etude du sol indispensable avant la construction.
  • Construction sur niveau qui est donc moins accessible pour les personnes à mobilité réduite.
  • Les sites protégés nécessitent des démarches administratives pour obtenir une autorisation de construction.