Gestion des dépenses publiques, ce qu’il faut savoir

politique économique

La tendance en matière de gestion des dépenses publiques en France est la baisse, surtout durant le quinquennat d’Emmanuel Macron, même si on enregistre cette baisse depuis l’arrivée de Sarkozy au pouvoir. Malgré cela, il faut reconnaître que le PIB par habitant a connu un net essor. Si le gouvernement demande aux collectivités territoriales de se serrer la ceinture, c’est pour pouvoir gérer au mieux les dépenses tout en enlevant les superflus. Cela concerne surtout les dépenses liées aux missions, les affaires économiques ainsi que la protection sociale.

Pourquoi avoir adopté une baisse des dépenses publiques ?

En effet, les dépenses publiques pour cette année ont connues une baisse assez importante. Même si nous en avons déjà touché mot un peu plus haut, il faut savoir que la diminution des dépenses publiques permet d’offrir une marge de manœuvre au gouvernement. Ainsi, ce dernier pourra investir dans différents domaines qui stimuleront la croissance économique du pays pour que chaque citoyen puisse en bénéficier.

Si nous ne regardons que les activités effectuer sur le court terme, nous pourrons dire qu’une telle réduction est néfaste pour les collectivités territoriales. Cependant, en voulant regarder plus loin, nous pouvons découvrir qu’une telle restructuration permet de consolider l’économie nationale. Il suffit juste de trouver la bonne manière de piloter le programme. En outre, il faut aussi considérer la structuration ainsi que l’accompagnement pour optimiser cette décision.

Pourquoi mettre en place des revues rapides sur la gestion des politiques publiques ?

Contrairement à ses voisins, la France n’a pas mis en place une politique publique des plus claires au cours de ces dernières années. C’est pour cette raison que la mise en place d’une revue retraçant ces politiques est plus que conseillé. Un grand nombre de pays étrangers ont déjà adopté cette pratique, ainsi, ils peuvent adopter la correction qui leur permet de recadrer les dépenses ainsi que les actions publiques. 

Ce recadrage doit toucher tous les secteurs, même ceux qui sont connus comme étant prioritaires. Une gouvernance transparente doit également être mis en place, et cela en associant les collectivités territoriales ainsi que les différentes agences qui œuvrent dans ce domaine. De ce fait, il sera beaucoup plus facile à l’Etat français d’adopter une marge de manœuvre assez important afin de pouvoir investir dans d’autres secteurs.

Voilà quelques points à savoir au sujet des dépenses publiques ainsi que leur baisse au cours de cette année à venir. Même si beaucoup se sentent oppresser par cette décision du gouvernement, il faut regarder au-delà de demain pour apercevoir les éventuels avantages que cette décision apportera sur le plan économique du pays.