Quels sont les 3 piliers du développement durable ?

Une boule dans des feuilles

On entend souvent parler de développement durable mais, connaissez-vous réellement les règles qui le régissent. Concrètement le développement durable est un mouvement qui consiste à répondre aux besoins vitaux de notre génération tout en préservant les ressources pour les prochaines. Pour atteindre cet objectif, le développement durable s’appuie sur 3 grands piliers.

Définition du développement durable

La définition du développement durable provient du rapport de Brundtland datant de 1987, est considéré comme durable : « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

De nos jours, le développement durable est de plus en plus présent dans notre société. L’actualité rappelle régulièrement des événements faisant état de pollutions provoquées par de grands groupes industriels ou encore les conséquences du dérèglement climatique qui engendre de nombreuses catastrophes partout dans le monde.

Que ce soient les inondations, les ouragans, les sécheresses, ou encore les incendies toutes ces catastrophes naturelles entraînent de nombreux dégâts et dégradent le quotidien de nombreuses populations. Afin d’enrayer ou du moins limiter tous ces problèmes, il convient que l’ensemble de la population prenne des mesures afin de contribuer au développement durable.

Comment pouvons-nous agir afin d’améliorer la situation et léguer à nos enfants une planète viable dans le temps ? Une des réponses repose sur les 3 piliers du développement durable. Quels sont donc ces trois composantes nécessaires à la protection de la planète et des populations ?

Les 3 piliers du développement durable

Le développement durable est constitué de trois grands piliers qui représentent la base permettant de préserver notre planète. Ces trois composantes sont la vision environnementale, la partie sociale et enfin la dimension économique. Pour contribuer au développement durable, il faut donc prendre en compte ces trois aspects et n’en négliger aucun afin de ne pas compromettre le développement pour les générations futures.

Être écologiquement responsable pour le bien de la planète

La dimension environnementale est primordiale pour la préservation, l’amélioration et la valorisation de la planète. Pour assurer la pérennité de l’environnement pour les futures générations, il faut maintenir un équilibre écologique et limiter fortement notre impact sur l’environnement.

Être socialement équitable pour les populations

Pour assurer un développement durable, il faut pouvoir satisfaire l’ensemble de la population en aspirant à l’équité sociale. Pour cela, il faut favoriser l’entraide et le partage et assurer la participation de tous les acteurs sociaux afin de limiter les inégalités entre les individus. Pour cela, il faut prendre en compte certains éléments tels que la santé, l’emploi, l’éducation, le logement, l’alimentation, la culture, etc.

Être économiquement efficace pour être durable

Pour être efficace et durable dans le temps, le développement doit prendre en compte le facteur économique. Il faut pouvoir se développer et avoir une bonne croissance économique. Pour cela, il faut mettre en place de nouveaux modes de productions qui soient durables tout en consommant de façon raisonnable.

Il faut faire très attention à ce que la dimension économique ne soit pas au détriment de l’environnement ou en désaccord avec le côté social. Il faut donc trouver le juste équilibre permettant un bon développement durable.

Les principes du développement durable

Afin de trouver cet équilibre permettant un système viable dans le temps, il faut mettre en place une solidarité entre les différentes nations et les peuples. C’est par exemple en économisant les ressources naturelles ou les matières premières afin que l’ensemble de la planète puisse en bénéficier.

Pour y arriver, il faut responsabiliser chaque citoyen, les grands groupes, les agriculteurs, les commerçants afin que chacun prenne ses responsabilités. Une des solutions consiste à faire payer celui qui dégrade ou qui pollue, pour qu’il prenne conscience de ses actes.

Un des leviers permettant de limiter le dérèglement du climat est de limiter les émissions de CO2 dans l’atmosphère, et là, chacun peut prendre des précautions pour agir positivement pour la planète.