Tawashi : la nouvelle éponge écologique à fabriquer soi-même

Tawashi

Dans la cuisine, on trouve un tas d’indispensables qui nous servent au quotidien : savon, ustensiles, torchons… Et bien entendu, la fameuse éponge pour nettoyer ! En effet, difficile de faire la vaisselle et de frotter des plats très sales sans elle… En réalité, il y a bien une autre solution, beaucoup plus écologique : le tawashi ! Cette lavette en tissu lavable et réutilisable se démocratise peu à peu et investit les foyers. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le tawashi et comment le fabriquer vous-même !

Pourquoi se débarrasser de l’éponge traditionnelle ?

Quand on pense éponge, deux images nous viennent en tête… L’éponge naturelle et étonnante qui vit au fond des océans (et qui peut tout aussi bien servir à récurer nos assiettes et couverts) et l’éponge synthétique. Malheureusement, à l’heure actuelle, c’est bien ce second modèle qui est le plus répandu. Ces éponges industrielles reproduisent l’absorption des éponges naturelles à partir d’éléments artificiels, plus particulièrement, à partir de dérivés du pétrole. Ainsi, l’industrie pétrochimique joue un rôle important dans la fabrication de ces éponges qui nous servent à nettoyer quotidiennement nos cuisines. Ce petit rectangle de couleur jaune, vert, ou encore rose, et parfois même bleu, subit de nombreux traitements chimiques pour rendre l’heure de la plonge moins désagréable.

Ainsi, l’éponge synthétique n’a rien d’écologique. Quand l’éponge est trop usée, il faut s’en débarrasser car cette dernière n’est pas réutilisable et encore moins recyclable. Résultat, cette petite chose utile s’avère être un vrai fléau pour l’environnement et pour la planète.

Qu’est-ce que le tawashi ?

Comme vous l’aurez compris, l’éponge synthétique, aussi pratique soit-elle, est à bannir de nos éviers. C’est là qu’intervient le tawashi ! Tout droit venu du Japon, cette éponge réutilisable est l’alternative idéale pour faire la vaisselle ou d’autres corvées qui nécessite de frotter ! Résolument écologique, au Japon, le tawashi ne correspond pas qu’à l’éponge qu’on utilise pour faire la vaisselle. En effet, au Pays du Soleil-Levant, le tawashi regroupe tous les styles d’éponge : pour laver sa voiture, pour se faire un gommage… Un outil de nettoyage multifonction à fabriquer avec différents tissus et de différentes façons !

Quelles sont les avantages du tawashi ?

Le tawashi c’est écolo, c’est réutilisable, c’est respectueux de l’environnement… Mais à partir de quoi est donc fabriquée cette petite éponge si formidable ? Tout simplement avec de vieux vêtements en coton ou en acrylique, comme des t-shirts, des pantalons, mais aussi des collants… Votre armoire déborde de vieilleries que vous ne portez plus ? Vous possédez un stock entier de collants troués que vous ne jetez pas ? Il est temps de recycler tout cela et de donner vie à de nombreux tawashis ! Cette action zéro déchet est un bon moyen de stopper votre consommation d’éponges synthétiques et de dire stop à la surconsommation !

Qui dit éponge dit liquide vaisselle… Sauf si vous utilisez le tawashi ! En effet, cette éponge écolo s’utilise sans liquide moussant et nettoie tout aussi bien ! Si vous n’êtes pas prêt à passer ce cap, pas d’inquiétude, le tawashi peut aussi s’utiliser avec du savon pour nettoyer vos assiettes et autres couverts.

Comment fabriquer le tawashi ?

Le tawashi peut se confectionner de différentes façons : au crochet, avec un métier à tisser… Ici pas question de se mettre au crochet, la deuxième méthode est bien plus facile à mettre en œuvre et vous permettra de réaliser facilement et rapidement votre première éponge écolo !

Matériel :

  • Une planche en bois
  • 20 petits clous
  • Un marteau
  • Des ciseaux
  • Un vêtement que vous ne portez plus, un peu élastique (manche de sweat, collants, chaussettes…)

Les étapes pour fabriquer votre tawashi :

    • Préparer votre métier à tisser : tracez un carré au milieu de votre planche en bois. Placez des repères tous les 2 cm puis enfoncez vos clous (excepté dans les 4 coins de votre carré).
    • Découper votre tissu : prenez la manche de votre sweat ou vos collants afin de découper des fines bandelettes.
    • Enfiler la première rangée de bandelettes : prenez 5 bandelettes et placez-les sur les rangées horizontales de votre métier à tisser.
    • Enfiler la seconde rangée de bandelettes : tournez votre métier à tisser dans l’autre sens et recommencez l’opération. Attention, cette fois-ci il faut tresser les bandelettes entre elles, c’est-à-dire les passer une fois au-dessus, puis une fois en-dessous.
    • Sécuriser les bords : maintenant il faut sécuriser les bords et bloquer les bandelettes pour obtenir un joli tissage. Pour cela, vous devez détacher la boucle d’une des bandelettes et la passer dans la boucle située juste à côté. Il faut procéder de cette façon jusqu’à faire le tour complet du tawashi.
    • Nouer la dernière boucle : il ne vous reste plus qu’à nouer la dernière boucle sur elle-même. Elle vous servira à attacher votre tawashi dans votre cuisine !