Compost : intérêt, recette et astuce

Le compost est un mélange de déchets organiques, d’eau et d’oxygène. Il présente divers avantages. De nombreux propriétaires en particulier ceux disposant d’un jardin s’accordent d’ailleurs sur l’intérêt d’en disposer chez soi. Envisagez-vous d’acquérir un composteur pour préparer du compost à domicile ? Il suffit de connaître les techniques qu’il faut et le tour est joué. Toutefois, il est important de connaître l’intérêt de la chose avant de s’y lancer. Focus alors sur l’intérêt, les recettes et astuces pour faire du compost.

Intérêt du compost

Faire du compost est un geste écologique. C’est parce que cela a très peu d’impact sur l’environnement. En effet, le compost constitue un moyen idéal pour réduire considérablement la quantité de déchets ménagers. Il est aussi une source d’économie.

Pour cause, il s’agit en réalité d’un mélange de déchets alimentaires récupérés. Ils occupent au moins le quart du sac à poubelle d’un ménage. Aussi, les déchets courants du jardin au lieu d’être jetés peuvent également être réutilisés dans le compostage. Vous limitez donc la pollution des sols, des eaux souterraines et surtout de l’atmosphère.

Par ailleurs, la fabrication de compost permet de réduire les dépenses liées à la gestion des matières résiduelles. De facto, en recyclant les déchets de poubelles pour faire du compost, vous êtes épargné des frais de gestion de déchets. Ce dernier peut tout aussi bien vous servir d’engrais pour vos cultures et votre jardin.

Le compost est aussi connu pour son action favorable à la croissance des plantes et des fleurs. Il sert de fertilisant pour le jardin. En effet, il stimule l’augmentation de matières premières dans le sol. C’est un moyen idéal pour s’épargner des dépenses que nécessite l’achat d’engrais chimique.

Lire aussi :  Quels sont les avantages d'installer une petite éolienne ?

Recette et astuces pour le compostage

Le compost est un mélange facile à réaliser. Il suffit de connaître les déchets à composter et ceux qu’il ne faut pas utiliser. Il est à noter que tous déchets ne sont pas utilisables. Ainsi, sont utilisables les déchets de cuisine comme les légumes et les fruits. Les épluchures, les restes de pâtes, le riz, les marcs de café sont aussi à prendre en compte.

Les déchets de jardin peuvent aussi être utilisés. Il y a les mauvaises herbes, les brindilles, les plantes et fleurs, les haies, les pailles, etc. Même les produits alimentaires peuvent être utilisés. Par contre, les restes de viande, poisson, les graisses, les ails et oignons ne doivent pas figurer dans le compost.

Comment réaliser le compost ?

Aucun besoin d’être un professionnel ou d’engager du personnel pour le faire. Le compostage est à la portée de tous et peut très facilement être réalisé chez vous. Vous n’avez qu’à procéder de la manière suivante :

  • couper les déchets sélectionnés ou les broyer
  • mettre le mélange dans un bioseau et l’installer dans un endroit ombragé
  • remplir le composteur (bioseau).

Pour le bioseau, il faut 50 % de déchets humides (épluchures, thé, café, légumes…) et 50 % de déchets secs. Les feuilles mortes, cartons, pailles et brindilles sont considérés comme des déchets secs. Mélangez-les régulièrement pour faire circuler l’air.

Surveillez aussi le degré d’humidité. En effet, si le mélange est trop humide, il sentira mauvais. Aussi, il ne se décomposera pas s’il est trop sec. Après quelques mois, le compost est prêt et peut être utilisé. Dès lors, vous pourrez par la suite, le récupérer pour nourrir le sol.

Lire aussi :  Les 15 meilleurs livres sur l'écologie et le zéro déchet

Que faire lorsque vous ne disposez pas de composteur ?

Dans chaque commune, il existe des collecteurs de déchets verts et de déchets alimentaires. Vous pouvez mettre dans un bac de collecte de déchets alimentaires, quelques éléments. Il s’agit de :

  • les préparations de repas
  • les restes de repas
  • les produits alimentaires périmés sans leur emballage
  • les textiles de cuisine.

Une fois les déchets récupérés, il faudra les emporter à la déchetterie. Ces derniers seront par la suite amenés dans un centre de compostage pour être traités et servir d’engrais en agriculture.