Sous-vêtements : l’importance du coton bio

Les sous-vêtements sont en contact avec une partie sensible du corps pendant toute de la journée. Il est donc important que le tissu servant à leur fabrication obéisse à un critère particulier, il doit être doux pour la peau. Ceux qui sont en coton biologique apparaissent alors comme le meilleur choix pour garantir votre bien-être. Découvrez ici les raisons pour lesquelles il est primordial d’opter pour des sous-vêtements faits à partir de cette matière.

Le coton biologique prévient les infections vaginales chez les femmes

L’irritation de la peau et les infections génitales représentent un problème chronique pour 10 à 30 % des femmes. Le port de sous-vêtements synthétiques peut aggraver ces problèmes, car la chaleur et l’humidité favorisent la prolifération bactérienne et les infections fongiques. Lorsque vous portez des habits trop serrés, le liquide vaginal ne peut plus s’écouler correctement et la probabilité de contracter une infection augmente.

Les linges intimes en coton bio ont la propriété de limiter l’apparition de ces infections, parce qu’ils sont respirants et confortables. Cette matière évacue plus facilement l’humidité et elle limite le développement des bactéries et des levures.

Les sous-vêtements en coton bio sont exempts de produits chimiques

Les tissus synthétiques sont fortement aspergés de produits chimiques lors des traitements. Ils sont utilisés pour rendre le tissu infroissable, résistant aux parasites et aux tâches ou hydrofuge. Ils peuvent encore persister dans le produit fini. De ce fait, il y a des risques qu’ils se retrouvent facilement dans votre corps lorsque vous portez ces sous-vêtements.

Certains produits chimiques peuvent provoquer une dermatite ou affecter votre cycle de reproduction. Pour éviter ces conséquences désagréables, il est recommandé d’opter pour un choix plus bio et plus propre.

Lire aussi :  Quels sont les 3 piliers du développement durable ?

Le coton bio est adapté aux peaux sensibles

Le pur coton biologique est hypoallergénique. Il subit moins de transformations que le coton conventionnel, ce qui signifie qu’il ne contient pas de résidus chimiques pouvant agresser la peau. Les risques d’apparition d’éruptions cutanées sont quasiment nuls.

Les fibres naturelles de haute qualité du coton biologique sont produites dans le respect de l’environnement. Ce type de matière n’est pas cueilli à la machine, mais manuellement, ce qui préserve la longueur des fibres. Elle est beaucoup plus douce et durable que les tissus fabriqués de manière conventionnelle. De plus, les colorants utilisés sont d’origine naturelle et sont adaptés aux peaux sensibles.

La fabrication des sous-vêtements bio protège l’environnement

Le coton biologique constitue aussi un meilleur choix pour l’environnement. Lorsqu’il est conventionnel, il représente une culture très intensive en termes de besoins en eau, de pesticides et d’engrais. Étant donné que la culture de ce type de coton est beaucoup moins intensive. En réalité, le coton biologique utilise 91 % moins d’eau, 46 % moins de dioxyde de carbone et 61 % moins d’énergie que le coton conventionnel. En plus de cela, il y a moins d’émissions de gaz à effet de serre. Seul le fumier organique ou composté est utilisé comme engrais pour sa culture.

En éliminant les produits chimiques, la culture du coton biologique améliore également la santé du sol et favorise une plus grande biodiversité. Opter pour des sous-vêtements bio est donc un choix écoresponsable.

L’entretien des sous-vêtements en coton

Les sous-vêtements en coton bio sont faciles à entretenir. Les textiles 100 % coton ont l’avantage d’être lavés à chaud jusqu’à 60 °C. Cependant, un lavage à 40 °C (maximum) est recommandé afin de garantir la durabilité de vos sous-vêtements. Une forte température provoquera un vieillissement prématuré de vos slips, soutiens-gorge ou boxers en coton bio. Pour préserver les couleurs de votre linge intime bio, évitez les produits à base de chlore. Ils abîment les tissus et confèrent une couleur jaune au linge blanc lorsqu’ils sont utilisés fréquemment.

Lire aussi :  Recettes de shampoings maison pour vos cheveux secs et cassants

Les frottements auxquels sont exposés les vêtements à l’intérieur de la machine à laver et du sèche-linge entraînent leur usure. Il est alors préférable de mettre votre lingerie dans une taie d’oreiller avant le nettoyage et le séchage.