Tout savoir sur l’électro-hypersensibilité

De jour en jour, l’environnement s’enrichit avec de nouveaux dispositifs technologiques qui communiquent en permanence entre eux (Wi-Fi, Bluetooth, etc.). Cependant, bien qu’ils soient de plus en plus indispensables, ils peuvent provoquer un trouble chez certaines personnes. C’est ce qu’on appelle l’électro-hypersensibilité. Découvrez ici l’essentiel à savoir sur cette maladie.

Qu’est-ce que l’électro-hypersensibilité ?

L’électro-hypersensibilité, également appelée sensibilité électromagnétique, est une affection qui affecte des personnes appelées EHS : électro-hypersensibles. Cette catégorie de personnes présente des symptômes qui peuvent être causés ou aggravés par diverses ondes électromagnétiques. Ces ondes proviennent généralement des équipements technologiques tels que les téléphones portables ou tout autre appareil qui émet des ondes.

Aujourd’hui, les autorités, et en particulier l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES), admettent la réalité des symptômes dont souffrent les personnes atteintes d’EHS. Cependant, un problème subsiste toujours. En effet, le lien de causalité entre les symptômes de l’électro-hypersensibilité et les champs électromagnétiques n’a pas encore été prouvé. Pourtant, le danger semble bien présent, puisque l’OMS (Organisation mondiale de la santé) soutient le précepte de précaution. Il estime que les ondes électromagnétiques sont susceptibles d’être cancérigènes pour l’homme.

Quels sont les symptômes de l’électro-hypersensibilité ?

Chez la plupart des personnes qui ont développé une électro-hypersensibilité, les symptômes sont généralement temporaires. Cependant, plusieurs études ont montré que ces symptômes sont susceptibles de devenir des troubles chroniques. Dans une telle situation, l’hypersensibilité électromagnétique peut avoir un impact sérieux sur la qualité de vie.

Outre les divers désagréments physiques (picotements, maux de tête, etc.), l’exposition à ces ondes pourrait également provoquer des troubles psychologiques. En outre, on observe un manque d’appétit, un affaiblissement du système immunitaire et des problèmes visuels et olfactifs. Les effets de l’électro-hypersensibilité peuvent également interférer avec la vie quotidienne des personnes atteintes, entraînant un isolement social ou une apathie.

Lire aussi :  Quelles poêles ou casseroles choisir pour cuisiner sain et sans danger ?

Quelles sont les personnes les plus exposées à l’électro-hypersensibilité ?

Même si le danger des ondes électromagnétiques n’est pas encore unanimement prouvé, les autorités s’accordent sur un point précis. En effet, le principe de précaution doit être appliqué pour limiter l’exposition. Cette règle s’applique encore plus aux personnes qui courent un grand risque de contracter des symptômes à cause des ondes. Cela vaut surtout pour les jeunes enfants.

Les jeunes enfants, qui sont encore en développement, sont plus exposés aux radiofréquences et peuvent avoir une croissance réduite. Cela peut avoir un impact important sur leur attention, leur coordination et leur mémoire. Il est donc important de limiter leur exposition aux ondes électromagnétiques et notamment aux téléphones portables.

Les femmes en gestation courent également un risque accru d’hypersensibilité électromagnétique. Au cours de la période prénatale, le cerveau du fœtus est particulièrement sensible aux différentes ondes. Il est encore dans les premiers stades de son développement. Selon certaines études, les ondes et les technologies sans fil peuvent affecter le développement du cerveau du fœtus.

Comment identifier et se protéger contre les ondes électromagnétiques ?

L’Agence nationale de sécurité sanitaire recommande un traitement approprié pour les personnes qui souffrent d’électro-hypersensibilité. Cela se fait d’abord par le biais de ce que l’on appelle le diagnostic différentiel. Grâce à cette méthode, il est possible de déterminer si les troubles du patient sont liés à une hypersensibilité électromagnétique ou non. De cette première analyse, une réponse appropriée peut être donnée.

Actuellement, il n’existe pas de méthode de traitement permettant de guérir les patients atteints EHS. Cependant, certains comportements et pratiques sains peuvent atténuer les symptômes de l’électro-hypersensibilité. Ils peuvent par exemple limiter leur exposition aux ondes électromagnétiques.

Lire aussi :  Problème de peau : les conséquences de la pollution sur notre peau

L’objectif des personnes souffrant d’une électro-hypersensibilité est d’avoir le moins de contact possible avec les ondes électromagnétiques. Cela peut se faire, par exemple, en n’utilisant pas certains appareils électroniques (smartphones, ordinateurs, etc.). Certains appareils électroniques sont conçus pour émettre moins d’ondes électromagnétiques que d’autres. C’est particulièrement vrai pour les téléphones portables. Si vous voulez limiter votre électro-hypersensibilité, préférez ces appareils.