Consommation de viande : pourquoi la réduire ?

Avec la croissance démographique et l’augmentation du pouvoir d’achat, la demande de certains produits alimentaires devient plus forte. C’est le cas par exemple au niveau de la viande dont la consommation contribue à l’émission de gaz à effet de serre, ce qui favorise le changement climatique. De plus, diverses répercussions sur la santé humaine et le bien-être animal découlent de cette situation. Découvrez pourquoi réduire votre consommation de viande.

Protéger la santé du cœur

Les maladies cardiaques sont citées comme l’une des principales causes de décès dans le monde. La consommation de viande en grande quantité combinée à d’autres facteurs, tels que le manque d’exercice physique, provoque l’obésité. Dans la plupart des cas, cette dernière entraîne des troubles métaboliques et cardiovasculaires. En revanche, l’adoption d’un régime végétalien permet non seulement de se préserver des maladies cardiaques, mais aussi d’inverser leur progression. Si vous souhaitez adopter un régime sain pour le cœur, vous devrez réduire votre consommation de viande, qu’elle soit rouge ou blanche.

Participer au ralentissement du changement climatique

Le secteur de l’élevage est responsable de 18 % des émissions liées aux gaz à effet de serre, tel que le dioxyde de carbone (CO2). Avec le secteur de l’énergie et des transports, il est l’un des principaux responsables du changement climatique. En outre, toute exploitation d’élevage de bétail émet du méthane, un autre gaz à effet de serre qui contribue au réchauffement de la planète. Le Programme des Nations unies pour l’environnement a adopté une approche visant à réduire la consommation de viande pour freiner le changement climatique.

Lire aussi :  La batterie du futur sera-t-elle à base de graphène ?

Préserver la planète Terre pour l’homme

Environ 75 % de la surface agricole mondiale est utilisée pour nourrir et élever des animaux. En revanche, seuls les 25 % restants servent à produire des aliments destinés à la consommation humaine directe. En d’autres termes, pour produire un kilo de viande bovine, il faut entre sept et dix kilos de fourrage et jusqu’à 15 000 litres d’eau. Récemment, l’action de l’homme sur l’abattage abusif des forêts pour préparer les terres pour le bétail a commencé à être condamnée. C’est le cas en Asie du Sud-Est, en quelques années seulement, la forêt tropicale a été réduite pour faire place à des exploitations.

Protéger les sols et l’eau

L’élevage industriel est centré d’abord sur le profit économique et non sur la protection de l’environnement ou l’alimentation des populations. L’utilisation massive d’engrais azotés de synthèse dans l’agriculture entraîne la pollution des aquifères, des rivières et des océans. L’élevage industriel génère de grandes quantités de déchets. Ce qui rend difficile leur gestion adéquate et entraîne la contamination des sols et des eaux. Par ailleurs, les forêts servent non seulement à la production d’oxygène, mais constituent également une barrière contre la disparition des rivières et des bassins-versants. Leur disparition augmente donc l’incidence des sécheresses et l’érosion des sols.

Faire des économies sur les dépenses alimentaires

Les repas végétariens et végétaliens sont généralement moins chers que l’achat de viande. Mieux, les produits comme le riz, les lentilles ou l’avoine peuvent être achetés en vrac et ont une longue durée de conservation. Les haricots en conserve sont également une option abordable et saine. Par ailleurs, il est inutile de rappeler que la viande est un aliment coûteux et doit être conservée dans un frigo.

Lire aussi :  Quels sont les 3 piliers du développement durable ?

Promouvoir le bien-être des animaux

L’élevage d’animaux destinés à la production de viande dans le monde n’est pas exempt de scandales. Il s’agit notamment des mauvais traitements et de la cruauté constante auxquels sont soumis les animaux d’élevage. Si vous êtes un amoureux des animaux, réduire la viande est tout simplement logique si vous voulez promouvoir le bien-être de ceux-ci.

L’une des recommandations est donc d’adopter le régime méditerranéen « oublié », considéré comme l’un des plus sains. Vous pouvez également augmenter votre consommation d'aliments d’origine végétale tout en suivant un régime végétarien. Les aliments d’origine animale ne sont pas la seule source de protéines. Diminuer votre consommation de viande est bénéfique pour vous et pour la planète.