Rénovation énergétique : A quelles aides financières ai-je droit ?

Pendant vos travaux de rénovation, il existe de fortes chances que vous bénéficiez d'aides financières. En réalité, certains organismes ont mis en place des appuis financiers afin d'encourager les particuliers durant cette tâche. Cependant, avant de pouvoir en bénéficier, vous devez d'abord identifier ceux qui sont disponibles. Découvrez à cet effet les aides financières auxquelles vous avez droit pour votre rénovation énergétique !

MaPrimeRénov'

MaPrimeRénov' est une aide financière accessible à tous les ménages sans conditions de ressources. Cependant, seuls les travaux de rénovation énergétique sont concernés par cette aide. Par ailleurs, vous devez savoir que le montant accordé dépend de la nature des travaux à réaliser et de votre niveau de revenus.

En outre, il convient de noter qu'en raison de la flambée des prix de l'énergie, l'État a revu cette aide à la hausse. Ainsi, du 15 avril au 31 décembre 2022, MaPrimeRénov' sera relevée de 1 000 euros. Cette mesure vient pour encourager davantage à procéder à une rénovation énergétique. Vous pouvez donc facilement remplacer votre chaudière au fioul ou à gaz par une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse.

Pour obtenir MaPrimeRénov', vous devez d'abord faire réaliser un devis de travaux par un artisan RGE. Ensuite, il vous faut créer un compte sur le site officiel de MaPrimeRénov', puis faire votre demande. Après cela, votre requête sera étudiée par un spécialiste et le montant de votre prime vous sera indiqué. Ce n'est qu'à partir de ce moment que vous pourrez faire réaliser vos travaux de rénovation énergétique.

L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Cette aide concerne uniquement les travaux effectués dans des logements de plus de deux ans. L'éco-prêt à taux zéro, comme l'indique son nom, permet de financer à taux zéro les travaux de rénovation énergétique. C'est donc un prêt qui va favoriser la diminution de la consommation énergétique dans votre logement.

Lire aussi :  Ce qu'il faut savoir avec la construction d'une maison sur pilotis

Il faut noter que vous pouvez accéder à ce prêt sans condition de ressources. Il peut s'élever jusqu'à 30 000 euros et la possibilité vous est donnée de le rembourser dans 15 ans. Par ailleurs, il est important que vous sachiez qu'il y a quand même une condition à respecter pour bénéficier de ce prêt. Il faut en effet que les travaux soient obligatoirement réalisés par un artisan RGE.

Il existe plusieurs avantages à contracter ce prêt à taux zéro. Tout d'abord, le plafond d'emprunt est vraiment haut. De plus, en fonction de votre situation financière, le remboursement peut s'effectuer en 5, 10 ou 15 ans. Il faut noter aussi que vous pouvez obtenir un second éco-prêt à taux zéro pour le même logement. Il suffit d'en faire la demande dans les cinq ans qui suivent votre première demande.

La TVA à taux réduit à 5,5 %

Vous pouvez évidemment obtenir une réduction à 5,5 % du taux de la TVA dans le cadre de vos travaux de rénovation énergétique. En effet, ce taux est habituellement de 20 %. Cependant, il est réduit à 5,5 % pour les travaux de rénovation énergétique et assimilés tels que :

  • le déplacement de radiateurs
  • la pose de carrelage
  • l'installation d'équipements pour produire la chaleur, etc.

Cette aide prend également en compte l'installation d'équipements pour produire de l'eau chaude grâce aux énergies renouvelables. Cependant, vous ne bénéficierez de cette offre que si votre logement est achevé depuis plus de 2 ans. Aussi, il faudra que les travaux aient été réalisés par une entreprise. Celle-ci vous fournira donc une attestation qui vous sera demandée.

Lire aussi :  Comment la France soutient-elle la transition énergétique de ses foyers ?

Le chèque énergie

Il s'agit d'une aide dont le but est de financer les factures d'énergie. Elle permet également de couvrir les dépenses liées à la rénovation énergétique. Par ailleurs, seuls les foyers les plus modestes sont éligibles à cette aide. Pour en bénéficier, vous n'avez aucune démarche particulière à mener. Ce chèque s'octroie en effet sans conditions de ressources. Toutefois, le montant de cette aide dépend de la déclaration que vous avez faite de vos revenus. Par ailleurs, il varie entre 48 euros et 277 euros.