Eco-village : un nouveau concept qui se développe en France

Apparu au début du 21e siècle, l’éco-village est un concept de "vivre ensemble" très fascinant. Ce dernier est adopté un peu partout dans le monde, notamment en France qui est d’ailleurs un des pays, grand porteur de ce concept. Quelle est l’idée générale derrière le terme « éco-village », quelles démarches suivre pour en construire un et quels sont les éco-villages les plus populaires en France ? Réponses !

Éco-village : ce qu’il faut savoir

Dans la société actuelle où l’égoïsme et l’individualisme ont pris le dessus sur la solidarité, il n’est pas toujours évident de trouver sa place. Ainsi, de nombreuses personnes sautent le pas et décident de vivre à l’écart de cette société. Ils poursuivent donc un mode de vie plus en accord avec leurs idéaux.

Un éco-village est donc une cité rurale, regroupant un ensemble d’habitations écologiques et de personnes, unies par un idéal commun : placer l’Homme et l’environnement au centre de toutes priorités. Ce concept repose généralement sur trois principes que sont :

  • une vie communautaire active,
  • un modèle économique alternatif,
  • et un modèle de vie basé sur l’écologie.

L’objectif de ces villages écologiques est d’atteindre un certain degré d’autosuffisance. C’est pour cette raison que les adeptes du concept le conçoivent plus comme une communauté intentionnelle, plutôt que comme un éco-village ou éco-lieu.

La construction des éco-villages en France

En France, les éco-villages n’ont aucun fondement juridique. D’un point de vue légal, un éco-village est un ensemble d’habitations individuelles. Vous pouvez souhaiter en créer un avec plusieurs personnes. Il vous suffira d’acheter ensemble un terrain, un hameau ou même passer par plusieurs autres moyens aussi.

Lire aussi :  Maison saine : notre guide complet sur ce nouveau concept

Acheter en indivision

Être en indivision signifie que plusieurs personnes sont en même temps propriétaires d’un bien. Cela ne nécessite quasiment aucune démarche, c’est la formule la moins contraignante. Chaque acquéreur est donc propriétaire du bien à hauteur de sa contribution financière et ceci, sans que sa quote-part soit matériellement identifiée. Par exemple, si vous achetez un immeuble en indivision, les personnes ne posséderont pas un étage. Ils posséderont au contraire une quote-part de l’immeuble en entier, selon leur apport.

Fonder une association

Seules les associations déclarées peuvent être propriétaires. Une association est facile à mettre en place, mais ne protège pas bien en cas de problèmes.

Acheter en tant que SCI (société civile immobilière)

Dans un tel cas, il n’y a pas d’habitation ni de possession personnelle. Toutes les habitations appartiennent à la société, donc à tous les associés. Si vous avez besoin d’emprunter de l’argent, la banque accorde généralement plus sa confiance à une SCI qu’à une association.

Les meilleurs éco-villages en France

Notez que de plus en plus d’éco-villages voient le jour en France et il est toujours possible de se joindre à des projets déjà existants.

Le Hameau des Buis (Ardèche)

Situé sur la commune de Lablachère, ce village écologique compte une cinquantaine d’habitants. Vous y trouverez de l’entraide. Une maternelle, une école primaire et même un collège sont disponibles pour les enfants. Le turn-over est rare, mais il existe. Il est du coup possible de postuler pour y vivre.

Sainte Camelle (Ariège)

Département plutôt rural, l’Ariège compte à ce jour deux éco-villages : l’Oasis Bardol et Sainte Camelle. Dans ce dernier, l’entraide est grandement de mise, dans un joli cadre épanouissant à souhait. Des stages de formation sur l’environnement et la découverte de différentes pratiques artistiques et artisanales sont même proposés. Des visites sont régulièrement organisées.

Lire aussi :  Rénovation énergétique : A quelles aides financières ai-je droit ?

Le Moulin de Busseix (Haute-Vienne)

Les habitants de cet éco-village se sont donné pour objectif de réduire le plus possible leur empreinte écologique. Ils vivent au jour le jour en suivant des valeurs de partage et de bienveillance. Le chauffage se fait donc grâce au soleil ou au bois, les constructions respectent toutes Mère Nature, l’eau est exploitée avec soin et la nourriture provient autant que possible de la terre.

Éco-lieu Jeanot (Landes)

Inscrit dans une démarche globale qui consiste à tenter de mieux comprendre le monde pour mieux l’appréhender, cet éco-village cultive de nombreux produits. Il organise des concerts et autres événements festifs, accueille des résidences artistiques, accompagne des projets et peut également recevoir des séminaires. Très complet et ouvert sur l’extérieur, l’Éco-lieu Jeanot a de la suite dans les idées.