Transition écologique en entreprise : tout savoir sur les aides et financements possibles

La transition écologique vise une réduction de l’impact de l’action de l’homme sur l’environnement. Les entreprises ont une grande responsabilité dans ce processus. En réalité, elles doivent adapter leur politique aux nouveaux impératifs qu’induit ce concept. Pour y parvenir, elles bénéficient de certains accompagnements. Souhaitez-vous tout savoir sur les aides et financements des entreprises pour leur transition écologique ? Focus !

Comment trouver le financement de la transition écologique d’une entreprise ?

Pour obtenir le financement de sa transition écologique, l’entreprise doit élaborer un prévisionnel et un business plan.

L’élaboration du prévisionnel financier

Un prévisionnel financier est le document qui permet à l’entreprise de déterminer la faisabilité financière de son projet de transition écologique. Il lui permet aussi de se donner les meilleures garanties d’un bon résultat et d’une initiative crédible. Le prévisionnel financier permet par ailleurs d’évaluer les besoins en investissement pour le démarrage du projet d’énergie verte.

Son élaboration nécessite la prise en compte de certains facteurs. Il en est notamment ainsi des types d’aménagements à faire, des acquisitions de matériels et bien d’autres. L’analyse prévisionnelle du projet de transition écologique en entreprise peut aussi consister en une étude du marché. Dans ce cas, il faut faire appel aux compétences des fournisseurs d’énergie alternative.

Des offres de différents prestataires doivent donc être étudiées afin d’effectuer un choix. De même, le prévisionnel doit retracer les charges mensuelles que peut induire une initiative de transition écologique en entreprise. Sur la base de ce prévisionnel, le budget du projet d’énergie renouvelable peut être établi.

Lire aussi :  Chaudière gaz écologique : laquelle choisir ?

L’élaboration du business plan

Le budget prévisionnel ne suffit pas pour trouver des aides pour le financement de la transition écologique. L’entreprise doit également élaborer un business plan. C’est ce document qui décline les différents points du projet. Il est capital pour motiver la prise de décision des organismes de financement. Il contient dans une première partie la description détaillée du projet. La seconde est consacrée aux prévisions financières.

Le business plan est très important pour toute demande d’aides pour un passage à l’énergie renouvelable en entreprise. Il éclaircit l’initiative du demandeur de financement et détaille sa démarche. Cela permet à l’établissement qui doit financer le projet d’avoir une approche globale de ce qui doit être fait.

À quelles structures demander une aide ou un financement à la transition écologique en entreprise ?

La demande d’aide de financement de transition écologique doit être adressée à des organismes bien spécifiques.

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt est une structure qui aide les entreprises qui entreprennent une transition écologique. Les fonds accordés par cet organisme peuvent atteindre un montant de 25 000 euros. Ils se présentent sous forme de crédit.

Cette aide porte sur des projets de réalisation de travaux d’aménagement d’énergie renouvelable. Il peut s’agir par exemple des œuvres de chauffage ou d’isolation sur des installations écologiques. Toutefois, pour bénéficier du crédit d’impôt pour les énergies renouvelées, les entreprises doivent remplir certaines conditions d’éligibilité.

L’ADEME

L’ADEME est un organisme qui accompagne les projets des entreprises visant à adopter une utilisation écoresponsable de l’énergie. Il alloue des subventions aussi bien aux TPE qu’aux PME. Le montant de ces allocations peut varier entre 5 000 et 200 000 euros. Cette structure encourage particulièrement les organisations qui optent pour une production et une consommation durable de l’énergie.

Lire aussi :  Produire sa propre énergie : choisir l'éolien ou le solaire ?

Le prêt Éco-Énergie

Le prêt Éco-Énergie est un mécanisme qui finance la transition écologique au sein des TPE et PME. Il accorde à ces types de sociétés, un prêt participatif dans le but d’optimiser leur efficacité énergétique. Les montants alloués par cet organisme pour ce type de projet peuvent atteindre un plafond de 100 000 euros. Toutefois, seules les TPE et les PME ayant une existence juridique d’au moins 3 années peuvent aspirer à cette aide.