Le green washing : comment l’éviter ?

Le greenwashing, ou l’art d’adopter une posture écologique pour berner les clients, est devenu une pratique omniprésente. Pour relever le défi de la protection de l’environnement, il est impératif de lutter contre ce phénomène. Cela implique aux consommateurs de savoir les identifier pour mieux les éviter et aux entreprises d’agir avec plus de cohérence dans leur stratégie de communication.

Qu’est-ce que le greenwashing ?

Le greenwashing intervient aussi sous l’appellation de verdissage ou d’écoblanchiment en français. Il désigne une technique de communication et de marketing mise en place par des entreprises pour affubler leur production d’une couverture écologique. Pourtant, les arguments écologiques qu’elles évoquent ne correspondent pas à la réalité. Il se trouve que derrière l’image écoresponsable qu’elles brandissent, les actes réalisés par celles-ci ne sont pas écologiques.

Pour illustration, une marque investit dans des projets de reforestation en compensation de ses émissions. Naturellement, cette action lui permet de verdir son image. Pourtant, il s’agit d’une stratégie trompeuse élaborée pour berner les consommateurs sur sa contribution au dérèglement climatique. Cette technique ne constitue en rien une action durable au bénéfice de l’environnement, cette dernière nécessitant une transformation bien plus ambitieuse.

Par conséquent, le greenwashing engendre des conséquences à la fois pour les consommateurs et l’environnement. Les premiers se font manipuler tandis que la planète subit toujours plus d’agression. Par ailleurs, il génère une confusion qui impacte négativement les structures réellement impliquées dans des démarches effectives de développement durable et de RSE.

Il convient donc d’agir pour freiner ce phénomène dans son expansion. Cela implique à la fois pour le consommateur et l’entreprise d’adopter certaines attitudes pour éviter le plus possible le greenwashing.

Lire aussi :  7 gestes simples pour réduire sa consommation de plastique

Comment éviter le greenwashing ?

Pour dénoncer le problème que représente le greenwashing, il faut avant tout l’identifier. Voici quelques actions qui peuvent être menées pour agir dans ce sens.

Pour le consommateur

En tant que client, vous devez faire attention aux termes écologiques à la mode. Les marques et les produits adopteront des mots comme « recyclé », « durable » et autres pour prétendre respecter l’environnement. Ils le feront sans donner plus de détails, notamment sur l’action entreprise pour atteindre ce statut. Si vous tombez sur un article portant ces indications, vérifiez qu’il y figure également plus d’informations à ce sujet. Si rien de plus n’est dit là-dessus, il s’agit certainement de greenwashing.

Effectuer également des recherches sur l’entreprise. Si certains produits et services sont dits respectueux de la planète dans les publicités, les entreprises productrices ne le sont pas forcément. Vous pouvez par exemple acheter une chaussure en cuir végétalienne à un producteur qui pollue de manière active les rivières. Vous pouvez également acheter un article avec un contenant recyclable à une structure qui commercialise des bouteilles d’eau à usage unique. Tout ça peut être découvert en menant des recherches sur le fabricant cible.

Pour finir, cherchez à vérifier auprès d’un tiers si une marque agit réellement comme elle le prétend. Il existe des plateformes sur Internet aptes à vous fournir ce genre d’information.

Pour l’entreprise

Vous êtes honnête dans la publicité autour de votre marque ? C’est une bonne chose, mais il ne faut pas s’arrêter à cela. Être écoresponsable implique d’agir avec plus de cohérence.

Lire aussi :  Consommation de viande : pourquoi la réduire ?

Pour votre communication, vous pouvez par exemple économiser du papier en réduisant le nombre de flyers à imprimer, même s’il s’agit de papier biodégradable. Un marketing sans greenwashing n’autorise pas la consommation de ressources et la production de déchets.

Vous pouvez en outre économiser du stockage de données en élaborant des plans pour introduire la sobriété numérique dans votre utilisation du digital. Cela minimisera les impacts sur l’environnement. Le fait de dématérialiser ne veut pas dire être neutre parce que les centres de données fonctionnent sans arrêt à plein régime. Le monde entier connaît pourtant leur influence sur la planète.

Pour finir, si vous organisez des évènements autour de votre entreprise, évitez les goodies sur votre stand. Offrez plutôt des cadeaux sans greenwashing. Si vos articles se démarquent par leur qualité, vos prospects, pour s’en souvenir, n’auront pas besoin d’un porte-clés ou d’un stylo.