Qu’est-ce que le free-floating ?

Il est fréquent que la circulation dans les grandes agglomérations devienne plus difficile pour les usagers à certaines heures. Pour pallier ce problème, certains modes de locomotion ont été adoptés. Le free-floating constitue l’une des meilleures options pour assurer sa liberté de déplacement. Cette forme de mobilité partagée offre de nombreux avantages. Découvrez l'essentiel à savoir sur le free-floating, les moyens de déplacement associés et les avantages.

Le free-floating : qu’est-ce que c’est ?

Le free-floating est un modèle de mobilité partagée consistant à mettre à la disposition des usagers un moyen de déplacement sans borne. Ces engins sont mis en location, et peuvent être accessibles à travers une application mobile. Une facture est envoyée à l’utilisateur. Elle est généralement faite sur la base de la minute d’utilisation.

La plus grande particularité du free-floating est qu’il offre des dispositifs en libre-service. Il se différencie des autres formes de transport, car celui-ci n’impose pas une station de recharge. Avec ce dernier, vous n’avez pas besoin, une fois votre trajet accompli, de retourner le véhicule loué à la station dans laquelle vous l’avez prise.

Quels sont les modèles de moyens de déplacement utilisés en free-floating ?

Le concept de free-floating est apparu fin 2017 au Japon. Au début, cette forme de mobilité n’utilise que les vélos. En revanche, elle s’est diversifiée depuis et concerne désormais tous les Engins de Déplacement Personnel Motorisé (EDPM). Il s’agit notamment de :

  • trottinette électrique ;
  • scooter ;
  • voiture en autopartage.

Vous avez donc la possibilité de choisir la solution qui vous convient le plus, suivant votre niveau de maîtrise. Néanmoins, les propositions de type de véhicule mises à disposition en free-floating peuvent varier en fonction de la ville dans lesquelles les services sont offerts.

Lire aussi :  Voitures hybrides : une vraie solution ?

Pourquoi opter pour le free-floating ?

Le concept du free-floating est encore nouveau et méconnu, toutefois, celui-ci attire de plus en plus d’usagers. Cela est rendu possible grâce aux nombreux avantages qu’il propose à ces derniers. Le free-floating propose premièrement une liberté de mobilité assez large, contrairement à plusieurs types de déplacement employés dans les agglomérations. Les citadins ne sont plus soumis aux horaires imposés par les transports en commun.

De même, celui-ci n’impose pas aux usagers de la route de stationner le véhicule obligatoirement à une borne donnée. Vous avez la liberté de déposer le matériel loué sur n’importe quelle zone délimitée par l’opérateur à la fin de l’utilisation. Le free-floating propose également une certaine flexibilité d’usage. Avec cette solution, vous n’avez pas besoin d’effectuer une réservation à l’avance.

Ce modèle de transport permet aussi d’accéder à un véhicule quand vous en avez besoin à l’aide du système de géolocalisation mis en place. Celui-ci constitue un outil majeur facilitant l'accès à ce service de location. Les tarifs peuvent varier en fonction des opérateurs, mais restent moins élevés.

Quels sont les limites du free-floating ?

Bien que le free-floating offre une panoplie d’avantages aux usagers, celui-ci présente quelques limites. Généralement, les utilisateurs de ces services sont confrontés à de nombreux problèmes techniques au cours de l’usage. Il faut rappeler également que les véhicules font l’objet de plusieurs formes de vandalisme, ce qui les rend inutilisables sur les voies publiques.

L’autre limite relative au free-floating est la méconnaissance du Code de la route par certains usagers sollicitant ces véhicules. Ceci rend la circulation encore plus dense, et va à l’encontre des principaux objectifs du free-floating, notamment celui de fluidifier le trafic dans les agglomérations. Par ailleurs, puisqu’il n’existe pas une limitation dans le stationnement de ces véhicules, certains utilisateurs les délaissent sur des places peu recommandables. Cela crée le manque d’espace dans les places publiques.

Lire aussi :  Comment obtenir la prime vélo ?

Ces différentes problématiques font que ce modèle d'engins de mobilité est soumis à de nombreuses réglementations. Dans certaines villes, il est même interdit la mise à disposition de certains types de véhicules en free-floating.